Khartoum, 24 Mars (SUNA) - Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a conseillé au gouvernement du Soudan d'adopter une politique financière expansionniste moyennant l’augmentation des dépenses publiques et l’abaissement de Morabaha, qui est le coût des prêts, pour faire face à l'impact récessif du Coronavirus. Le PNUD a appelé dans une analyse sur la situation économique au Soudan publiée récemment à étendre les filets de sécurité et les transferts monétaires directs aux pauvres et aux personnes vulnérables afin de lutter contre l'augmentation de la pauvreté en plus d'accroître l'autosuffisance dans divers États du Soudan et d'améliorer les installations d'eau et d'assainissement pour permettre aux citoyens de tenir compte des instructions de santé pour parer à la pandémie du coronavirus. L'analyse a recommandé de profiter de l'occasion donnée par la baisse des exportations de bétail pour promouvoir l'expansion du secteur des produits laitiers en plus d'encourager le développement rural par l'utilisation de mini-réseaux solaires et la promotion des travaux publics basés sur la main-d'œuvre dans les zones rurales où Corona est susceptible d'être moins répandue. L’analyse a souligné que l’économie soudanaise sera affectée négativement dans tous les secteurs, principalement le secteur des exportations, chose qui aura un impact négatif sur la balance commerciale du pays, qui est déjà déficitaire. Il a indiqué que le coût des subventions devrait baisser avec la baisse des prix du carburant, l'amélioration des finances publiques et la réduction des impacts négatifs de la levée, ajoutant que la baisse des prix du pétrole peut, d'autre part, réduire les frais de transit pour le pétrole sud-soudanais. L'analyse a precisé que les pays du monde ont alloué de gros  fonds pour lutter contre la maladie coronavirus localement, ce qui pourrait freiner le flux d'aide internationale au Soudan, ce qui entravera la mise en œuvre du budget 2020.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة