Khartoum, 1er Sept. (SUNA) - Le Ministère de l'Intérieur a publié Mercredi un communiqué sur les incidents qui ont eu lieu Mercredi dans le complexe résidentiel Rahaf dans la région de Soba, Sud Khartoum, qui est l'un des projets d'assurance sociale des Forces de la Police.

Le communiqué a expliqué que le 14 Octobre 2020, les Forces de la Police ont accueilli les délégations de la paix des mouvements de lutte armée représentés par le Troisième Front - Tamazuj, l'Alliance Soudanaise, le Mouvement de Libération du Soudan - le Conseil de Transition et le Mouvement de la Justice et d'Egalité pour un mois, à titre de contribution pour soutenir le processus de paix, indiquant qu'après l'expiration de la période d'accueil, de nombreux membres des mouvements sont restés sur le site malgré une déclaration émise par le chef de la Commission Nationale de la Paix selon laquelle ils ne seraient pas responsables pour leur séjour illégal.

La déclaration explique que ce séjour illégal a entraîné plusieurs dommages dans le complexe à la suite d'une mauvaise utilisation et de sabotage délibéré, en plus de nombreuses violations de la loi.

Selon le communiqué des Forces de Police, le Mercredi 1er Septembre 2021, une force des forces conjointes, dirigée par le Directeur de la Police de la Localité de Khartoum et sous la supervision du Directeur du Département des Urgences et des Opérations de la Police d'État de Khartoum, déplacé pour évacuer le complexe des intrus, mais la force est venu sous un feu nourri à son arrivée de l'intérieur du complexe.

Déplacé pour évacuer le complexe des intrus, mais la force a essuyé un feu nourri à son arrivée de l'intérieur du complexe.

Le communiqué a souligné que la force conjointe a ensuite été en mesure de contrôler la situation et de dégager le site des agresseurs après avoir échangé des tirs avec eux, ajoutant que deux membres des mouvements armés ont été blessés et soignés, alors que la force conjointe est encore stationnée sur le site pour le sécuriser.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة