Khartoum, 9 oct. (SUNA) - Le ministre des Affaires du Cabinet Khaled Omer Youssif a indiqué que les déclarations du premier vice-président du Conseil souverain de transition sur l'affiliation du service de renseignement et des forces de police à l'armée, constituent une violation flagrante du document constitutionnel qui stipule clairement à l'article 36 que la police est soumise au pouvoir exécutif, et à l'article 37, le service de renseignement est soumis aux pouvoirs souverain et exécutif, et il ne prévoit jamais une affiliation exclusive des deux organes aux militaires.

Sur sa page Facebook, le ministre du Cabinet a indiqué que la tâche de développer et de réformer les organes de sécurité et militaires est une tâche essentielle pour déterminer le succès de la transition démocratique civile, notant que cette déclaration constitue une menace directe pour l'accomplissement des obligations et tâches du document constitutionnel, que nous allons affronter fermement et sérieusement.

Seif

أخبار ذات صلة