Khartoum, 17 oct. (SUNA) - Le président du Parti du Congrès soudanais, Omer Addigair , a souligné que la voie de la période de transition devrait être dans une direction, vers une transformation civile démocratique

« Il n'y a pas de place pour l'impartialité ou le compromis dans la position contre les tentatives d'entraver le processus de transition démocratique, quelles que soient les parties derrière ces tentatives, et que le peuple soudanais n'acceptera pas le retour de la dictature sous quelque forme que ce soit", a déclaré Addigair à la SUNA.

Commentant samedi le 16 octobre, Addigair a déclaré : « Les divergences politiques sont une question naturelle et ne peuvent être résolues que par le dialogue, et peu importe la complexité des divergences politiques, elles ne justifient pas de renoncer à l'objectif principal de la révolution et de récupérer les « première déclaration » pour bloquer la voie à la transformation civile et démocratique».

"Beaucoup de forces révolutionnaires sont complètement insatisfaites de la performance au cours de la dernière période, et leurs cortèges exigeant des corrections ne se sont pas arrêtés et ils sont capables de le faire, mais ils n'accepteront jamais le retour de la dictature, ne se réconcilieront avec aucun coup d'État. les appelle et les confrontera aux outils de leur résistance pacifique éprouvée et que leurs marches attendues le 21 octobre seront un message clair et emphatique pour l'adhésion à la réalisation des objectifs de la révolution qui conduisent à la transformation civile et démocratique, et à la réalisation des conditions de vie décente pour tous les Soudanais" a-t-il ajouté : .

Le président du Parti soudanais du Congrès a appelé à placer l'intérêt du pays au-dessus de tout autre intérêt ainsi qu'à l'accord de tous pour mener un examen critique honnête et transparent dans le but de corriger les erreurs de la période passée de la période de transition, d'améliorer les performances , et résoudre tous les litiges et dossiers en suspens en se référant au document constitutionnel qui définit les devoirs de la période de transition et les tâches et pouvoirs de ses institutions.

Il a souligné la nécessité de former le conseil législatif, qui représente toutes les forces de la révolution, et de compléter les organes et commissions de justice pour être en tête de l'agenda.

Seif

أخبار ذات صلة