Khartoum, 3 Août (SUNA) - Le Ministre de la Défense, Général Yassin Ibrahim, a affirmé la fermeté des relations sécuritaires et stratégiques entre le Soudan et le Tchad, tout en les qualifiant d’historiques et étendues.

S'adressant à la conférence sur l'évaluation de l'expérience des forces Soudanaises et Tchadiennes Mercredi, Général Ibrahim a qualifié cette expérience d’unique et d’un modèle qui exprime le consensus entre les pays Africains et leur capacité à résoudre leurs problèmes sans l'intervention des autres.

Il a apprécié la performance des forces conjointes et le moral élevé de ces forces ainsi que le rôle actif joué par les gouvernements des deux pays et l'administration indigène dans les zones frontalières conjointes, affirmant le souci de mettre en œuvre les recommandations de la conférence.

Il a indiqué que la fragilité de la situation sécuritaire en Libye et en République Centrafricaine exige que les deux pays développent une stratégie sécuritaire commune pour faire face aux développements.

Pour sa part, le Ministre Tchadien de la Défense, Général Daoud Yahia Ibrahim, a souligné que les forces conjointes ont rempli pleinement leurs fonctions et ont trouvé le soutien des leaders des deux pays afin de réaliser la paix et de renforcer la communication entre le Soudan et le Tchad.

Il a dit que les relations entre le Tchad et le Soudan restaient excellentes et fermes, donnant des instructions aux forces conjointes d'être vigilantes et de continuer les efforts pour assurer la protection le long des frontières communes entre les deux pays.

Dans le même temps, la conférence a salué les efforts déployés pour maintenir la sécurité et la stabilité par les forces conjointes Soudano-Tchadiennes, qui ont été établi dans le cadre d'un protocole de sécurité entre les deux pays en 2010 et développé en 2014.

Les deux côtés ont discuté un document scientifique sur les facteurs de réussite les plus éminents et les obstacles qui ont entravé le travail des forces conjointes, et ont passé en revue un film documentaire sur la performance et les accomplissements dans les zones frontalières.

La conférence a publié un certain nombre de recommandations, à la tête desquelles étant la réactivation des protocoles économiques, sanitaires, sociaux et culturels entre le Tchad et le Soudan pour soutenir le protocole de sécurité, en plus de réactiver le 11e article relatif à l'établissement de tribunaux et de parquets conjoints entre les deux pays pour régler les disputes et les poursuites judiciaires compliquées.

La conférence a vu le transfert du commandement des forces conjointes du côté Tchadien au côté Soudanais dans une nouvelle session.

La conférence a été adressée par les commandants des parties Soudanaise et Tchadienne des forces conjointes, respectivement le général de brigade Usama Mohamed Sanhouri et le Major Général Osman Bahar, ainsi que le Wali (gouverneur) de l'État de l’Ouest Darfour Khamis Abdalla Abbakar et le Gouverneur de l'État Tchadien Wadday, Ibrahim Ibn Omer.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة