Khartoum, 8 Août (SUNA) - Le leader de l'appel du Peuple du Soudan pour le Consensus National, cheikh Al-Tayeb Al-Jid, a déclaré que le pays est à la croisée des chemins, entre être ou ne pas être, et le grand-père, cheikh Al-Tayeb, mettant en garde contre le modèle des pays de la Syrie, du Yémen et de la Libye si les Soudanais ne parviennent pas à un accord entre eux.

Lors d'une réunion de briefing entre l'initiative et les administrations indigènes au Friendship Hall Lundi, le Cheikh Al-Jid a appelé à l'unité de parole et de rang et à déployer des efforts pour que le Soudan puisse surmonter sa crise et restaurer sa sécurité et sa stabilité.

Il a souligné que la conférence de la table ronde pour le dialogue Soudanais compréhensif se tiendra les 13 et 14 Août, indiquant qu'il y aura un gouvernement de transition pour un an maximum ou 18 mois avant les élections.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة